PROMOUVOIR ET FAIRE ÉVOLUER L’ÉCOSYSTÈME STARTUP
EN FAVEUR DES PROJETS INDUSTRIELS,
DANS UNE DÉMARCHE D’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Les enjeux

Afin de redonner leur place aux projets industriels dans l’écosystème startup national, le CSI France a tout d’abord défini un glossaire afin de partager un vocabulaire commun puis a identifié 7 thématiques clés traitées dans différents groupes de travail :

La proposition clé de ces travaux :

La création de Fonds d’amorçage industriels à capital patient (min 8 ans) sur le modèle « evergreen » : ticket de 1 à 5M€, entre 500-800M€ pour financer une centaine de projets existants puis une vingtaine de nouveaux par an avec une rotation du capital sur 8 ans.

01

Le manque de financements en fonds propres

02

La difficulté d’accéder à des locaux immobiliers adaptés

03

Le besoin de valoriser différents types d’innovation

04

La nécessité de former les écosystèmes professionnels

05

Le besoin de recréer un imaginaire collectif autour de l’industrie pour expliquer qu’une industrie locale permet de regagner en souveraineté, en impact écologique et social et crée des emplois non délocalisables

06

La complexité de la lisibilité et de l’application des normes, certifications et homologations

07

L’urgence de circulariser l’industrie

Notre philosophie

Composé de plus de 300 membres répartis dans toutes les Régions de France, le Collectif Startups Industrielles France a pour objectif de :

Faire connaître l’existence des startups industrielles et les spécificités de leur développement du pré-amorçage à l’industrialisation, en proposant des plans d’actions concrets d’évolution de l’écosystème.

Montrer que l’industrie peut être circulaire c’est à dire prendre en compte son impact environnemental et social tout au long du cycle de vie du projet.

Prouver qu’il est possible d’agir par l’action collective des porteurs de projets, de leurs équipes et de leur écosystème, sur l’ensemble des territoires, en faveur d’une résilience & une souveraineté industrielle française.

“ LA VISION EST DE PROMOUVOIR ET FAIRE ÉVOLUER L’ÉCOSYSTÈME STARTUP EN FAVEUR DES PROJETS INDUSTRIELS CIRCULAIRES PAR LE BIAIS D’ACTIONS CONCRÈTES. ”

Les membres sont des citoyens professionnels : porteurs de projet industriel, sous-traitants, salarié(e)s d’un incubateur/accélérateur, investisseurs ou simplement intéressé(e)s par le projet et l’envie d’y contribuer.

En savoir +

Notre fonctionnement

Les réflexions et actions mises en place s’articulent autour de Groupes de Travail (GT), Groupes d’Information (GI) et Groupes Locaux (GL)

Les groupes de travail ont pour but de couvrir les problématiques rencontrées par les porteurs de projet industriel :

 

 

Et d’y apporter des solutions !

L’ensemble des solutions proposées par les Membres du Collectif sont regroupées dans le « Manifeste des Solutions ».
Chaque membre pouvant ensuite se porter « Chef.fe de projet » sur la solution qu’il/elle souhaite développer avec la force du Collectif.
Exemples de projets : « le cahier des charges du Fonds d’amorçage idéal », « guide sur pourquoi et comment investir dans un projet industriel », « cahier des charges des locaux idéals », « guide pour comprendre à quel type d’innovation mon projet correspond », des webinaires table ronde, des événements…
Il y a 1 à 3 référents pour chaque GT.

Les groupes d’informations ont un rôle pédagogique à la fois au sein des membres mais également en externe. Le premier cible la thématique suivante :

 

Industrie circulaire
Il vise à faire comprendre qu’industrie et économie circulaire ne s’opposent pas, au contraire !
Même un produit qui n’a pas de rôle écologique ou social dans son usage, peut s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire. Ex : une poignée de porte peut être fabriquée en Asie, dans des conditions sociales douteuses, avec des matériaux et des procédés polluants, non réparable, non recyclable et vendue à l’unité (x nb de poignées de porte) OU être fabriquée en France, par quelqu’un payé à sa juste valeur, avec le moins de matériaux différents, réparable, recyclable et vendue à l’usage (x nb d’ouvertures de porte).

Les groupes locaux ont pour but d’être un lieu d’échanges d’informations dédiés à chaque région.

 

L’objectif est d’organiser une rencontre physique / trimestre afin de boire un coup, faire connaissance, partager son expérience et ses bons plans.
Ces rencontres sont aussi l’occasion d’organiser pendant 1h-2h des ateliers de travail sur chacune des thématiques abordées dans les GT (avec un verre on est plus créatifs !).
Les référents du GL devant ensuite rapporter les résultats des échanges dans les GT concernés après la soirée.
Il y a 1 à 3 référents pour chaque GT.

Nos partenaires

pastille logo info rea

Nous rejoindre

Notre Collectif existe grâce à la bienveillance et à l’accompagnement de nos membres et de nos partenaires engagés dans le développement du maillage national de l’écosystème startup en faveur de l’amorçage industriel.

ACTUALITÉS & EXPERTISE

actualité janvier 2024 du CSI france

Newsletter | L’actualité de mai 2024

Retrouvez toutes les actualités de l’amorçage industriel et de l’industrie circulaire ! Vous y trouverez : Les dernières actualités économiques de l’écosystème, La startup industrielle du mois, Les besoins des startups industrielles de la communauté. Très bonne lecture !

Et demain, que deviens-tu industrie ?

Expertise | Et demain, que deviens-tu industrie ?

Après des années de délocalisation, la réindustrialisation de la France est un enjeu de taille, et le numérique est un allié clé pour une industrie plus respectueuse de l’environnement. 🧑‍🏭 Alors, comment le boom numérique permet-il aux entreprises de produire de façon plus responsable et efficace ? Usbek&Rica et CIC Banque Privée ont posé la question à Anaïs Voy-Gillis, géographe spécialiste de la réindustrialisation, des politiques industrielles et des relocalisations, Gilles Moreau, fondateur et dirigeant de l’entreprise Verkor, spécialisée dans la fabrication de batteries électriques et Eléonore BLONDEAU, experte industrie circulaire et co-fondatrice du Collectif Startups Industrielles France, dans un podcast dédié au futur de l’industrie 🎧👉Ecoutez le PODCAST ici L’occasion de rappeler que les outils numériques sont une partie des enjeux de la réindustrialisation mais le cœur devrait être le projet de Société que nous voulons construire grâce à cette nouvelle dynamique. L’objectif est-il d’être leader mondial de l’utilisation de 5G, VR ou d’IA…, ou bien de permettre à chaque français d’accéder à l’éducation, aux soins, et à une vie décente (logement, vêtement, nourriture, déplacements…) ? Est-ce que cette réindustrialisation s’appuie sur une croissance de l’extraction des matières et ressources vierges ou bien sur l’optimisation des produits, procédés et […]

Réindustrialisation circulaire

Expertise | Réindustrialisation et circularité sont-elles compatibles ?

C’est la question à laquelle Eléonore Blondeau a essayé de donner quelques pistes de réponses pour Usbek & Rica / Bpifrance avec Guillaume Pitron, co-fondateur et associé de 16 Psyche (16P) en s’appuyant sur l’exemple crucial des #minéraux. 📖 A consulter 👉 ici La réouverture de mines sur notre #territoires fait débat. La solution ne pourrait-elle pas venir de la #sobriété et d’une approche de #circularité ? Une Société où d’une part nous réduisons nos productions et consommations de matières vierges grâce à des stratégies d’approvisionnement responsable, d’éco-conception et d’écologie territoriale industrielle (dont nous recommandons le bel exemple de l’Agence d’urbanisme et de développement de la région Flandre-Dunkerque grâce à l’outil de la « Toile Industrielle » ou encore celui de la Métropole de Lyon avec le « Manifeste pour une industrie qui s’engage et se transforme pour l’environnement ») mais aussi la mise en place d’offres de maintenance prédictive et la création d’ateliers de remanufacturing, retrofit et reconditionnement. Et d’autre part en transformant nos business model en intégrant l’économie de la fonctionnalité et de la coopération qui tient tant à Christian Bruere 😉

S'INSCRIRE
à notre newsletter