Tribune | Start-ups industrielles : Veille révolutionnaire pour un autre monde, dans une autre vie ! Partie 2

Nous avons grand besoin d’une nouvelle génération d’entrepreneur, qui respire et vit la créativité, pour transformer notre société vers un nouveau cadre de pensée ! Arrêtons de créer des mythes où règne l’individualisme collectif, prenons exemple sur des approches différentes en faveur d’une souveraineté circulaire et résiliente. Bâtissons des écosystèmes qui reposent sur un socle de valeurs communes. Il s’agit de dépasser les frontières de sa fiche de poste. Il existe toujours une autre manière de faire…
Dans l’armée, s’engager, c’est donner du sens à ses valeurs au risque de tout perdre, notamment quand vous avez la mort comme hypothèse de travail. Il s’agit de mettre en place une vision fédératrice de l’industrie dans un contexte de rééquilibrage : la sphère des organisations doit être plus agile, plus innovante, plus proactive que ne le sont les organisations publiques, dans ce contexte de rééquilibrage. Il faut réinventer la relation entre le public et le monde corporatif. Le monde corporatif pourrait porter certaines missions régaliennes. Sans oublier la troisième force à contre-courant : la société civile qui détient une place de plus en plus importante et qui rend toujours l’impossible possible.
Au cœur de cette intention, il y a aussi l’idée que les avantages gagnés aujourd’hui et demain par l’humanité grâce au progrès technologique doivent toujours aller de pair avec un « développement adéquat de la responsabilité et des valeurs ». Le Pape François a dit dans ses encycliques Laudato Si’ (LS) et maintenant Fratelli Tutti (FT) : « Comme ce serait merveilleux si la croissance de l’innovation scientifique et technologique créait plus d’égalité et de cohésion sociale ! ». Nous savons que l’intelligence artificielle, la robotique et les différentes applications technologiques lancent de grands défis à l’éthique et à la justice sociale. C’est pourquoi la dernière demande du Pape est très importante : prier pour que les progrès soient toujours plus « humains ».
Désormais, nous devons nous assurer que le succès des Start-ups industrielles est facilité par la capacité de répondre à des besoins basiques en utilisant des ressources disponibles et ayant pour ambition le bien commun. Lire la suite.

Tribune | Souveraineté Circulaire : Un réveillon de conscience pour une Renaissance industrielle ! Partie 1

La réussite d’une souveraineté « circulaire » passera par la professionnalisation des écosystèmes, mais également en rationalisant et en remettant de l’entrepreneuriat au cœur des écosystèmes. Tout en arrêtant les luttes territoriales et capitalistiques inutiles, Les systèmes en place doivent produire des Start-ups industrielles qui deviennent des entreprises et des entrepreneurs qui deviennent des chefs d’entreprises et non pas des Startupers qui deviennent des chômeurs !
Sur le terrain ; Les collectivités, la politique, les investisseurs, les structures de conseil et d’accompagnement, les organismes de formation… ne partagent pas suffisamment d’ambitions, de visions, d’intérêts, et de valeurs communes à court, moyen et long terme. Ils sont tous invités à travailler ensemble sans avoir étaient accompagnés pour le faire et sans savoir s’ils peuvent le faire…Lire la suite.

Tribune | Startups industrielles circulaires : small is beautiful !

Mars 2020, l’épidémie de Covid-19 s’abat sur la France. Pour faire face au virus, il faut d’urgence se procurer des masques, des blouses, des médicaments et des tests. Compte tenu du volume des besoins, ces équipements viennent rapidement à manquer et la pénurie s’installe pendant des semaines. Cette crise sanitaire, révélatrice, nous permet de voir l’ampleur de la désindustrialisation de notre pays. La reconquête de notre souveraineté industrielle et de réindustrialisation du pays, notamment en encourageant les relocalisations devient la réponse gouvernementale française à la crise économique déclenchée par la pandémie Covid-19. Et si la réponse se trouvait du côté de la société civile, des entrepreneurs et ou encore des créatifs culturels… Lire la suite.

Podcast | Booster les startups industrielles : mode d’emploi

Le sujet de l’émergence des #startups industrielles et de leur impact sur notre #économie et notre #société, c’est le dada d’#Industry4Good ces derniers temps.

En mai 2022, Aurélien Gohier a accueilli Eléonore BLONDEAU sur le podcast #Industry4Good pour creuser encore !

Comment mettre les #startups industrielles dans les meilleures conditions pour réussir ? Qu’est-ce qui va et ne va pas en France dans ce domaine ? Qui sont les forces en présence ? Comment allons-nous parvenir à nous réapproprier les temps longs et la durabilité en matière de développement économique ?

🎧 Éléments de réponse dans cet entretien disponible sur vos plateformes audio : Ecouter le podcast ici.

Portrait | Startup Industrielle : Antoine Escande, CEO de ILYA

Nombreux sont ceux qui nous demandent mais finalement « C’est quoi une startup industrielle ? » ; « Qui sont-ils/elles ? » « Où sont-ils/elles ? » alors bien sûr on invite dans un premier temps à consulter notre Glossaire mais nous souhaitions aller plus loin.

Aussi pour initier cette démarche, nous avons mis en place un partenariat avec l’Association INTERpreneurs. L’ association des INTERpreneurs a pour objet de fournir des conditions qui permettent au dirigeant de PME de devenir un INTERpreneur, c’est à dire de découvrir le potentiel de « l’écosystème » qui l’entoure, et d’en tirer parti pour faire de son entreprise une entreprise forte, moderne et résiliente.

Découvrez aujourd’hui le parcours de Antoine Escande, CEO de ILYA dans cette interview.

News : actuellement en pré-commandes sur Kisskissbankbank ICI.

S'INSCRIRE
à notre newsletter