Evénement | 2ième “Learning Expedition foncier” du Collectif Startups Industrielles France

Deuxième Learning Expedition organisée par le CSI France en terres Clermontoises

Le 26 Octobre 2022, la communauté du Collectif Startups Industrielles France était accueillie au Parc Cataroux à Clermont-Ferrand pour découvrir les différents pôles développés par MICHELIN pour accompagner l’amorçage industriel et la R&D matériaux.

Une 30aine de participants (dont plus de la moitié de startups industrielles) s’étaient donné rendez-vous sous un beau soleil pour cette 2ème LEARNING EXPEDITION.

Pour rappel les Learning Expedition organisées par le CSI France ont pour vocation à faire se rencontrer sur le terrain des porteurs de projet industriel en amorçage avec des propriétaires, finançeurs et animateurs de lieux adaptés proposant une offre d’hébergement industriel voire de mutualisation d’équipements, de ressources, d’expertises et de loisirs.

Le Parc Cataroux qui vise à réhabiliter un ancien site industriel Michelin afin d’apporter une contribution qui réponde dans la durée aux défis d’évolution du territoire dans les 10, 20, 30 années à venir représente 42 hectares dont les fameuses pistes d’essais.

Différents pôles en cours de développement :

  • Hall 32 / Pôle Industrie: 13 500 m2 avec Design Lab (prototypage, accompagnement, vitrine technologique), Process Lab (pré industrialisation, accompagnement, expérimentation technologique), parc machines (dont fabrication additive), équipe d’experts, formation initiale et continue
  • Pôle d’Innovation Cataroux (PIC): Un lieu de vie unique de 19.000 m2 :
    • Coworking : environ 1200 postes de travail
    • Coliving : 100 chambres et studios
    • food market : une dizaine de restaurants locaux
    • Evènementiel et créativité : une quarantaine d’espace dédiés
  • Centre des Matériaux Durables (CMD) : L’ambition du Centre des Matériaux Durables est de faire émerger un nouveau pôle économique sur le territoire pour développer de nouvelles activités autour des matériaux durables et du recyclage. Le pôle répond à la fois aux besoins de Michelin, du territoire auvergnat, et plus globalement à la stratégie industrielle du pays : réussir la transition écologique en accélérant notamment sur les technologies autour du recyclage et la fabrication de matériaux innovants. Depuis juin 2022, les équipes de Carbios sont installées sur le pôle (démonstrateur industriel, laboratoire de recherche et siège social), occupant 10 000 m2 sur les 25000 m2 dédié à ce pôle.
  • Manufacture Des Talents (MDT) : Des offres de développement et de services qui vont de l’orientation professionnelle au développement continu des compétences en passant par l’Ingénierie Pédagogique. Une expérience apprenante unique individuelle et/ou collective, centrée sur l’innovation, l’excellence et l’inclusion, portée par des outils innovants et des intervenants référents. Ouverte depuis janvier 2022 aux employés du Groupe Michelin, et à des salariés d’autres entreprises sur Hall 32 ou des personnes en retour vers l’emploi. En collaboration avec des acteurs locaux et nationaux (UCA, Écoles de Management Région AURA, Ecole IA Microsoft by Simplon, …)
  • Quartier des Pistes : Un projet d’urbanisme, réalisé en collaboration avec les partenaires publics, contribuera à ancrer l’ensemble du projet au bénéfice des interactions sociales et culturelles de la ville.

Un lieu qui devient un quartier qui stimule tête et corps, secoue les neurones, agite les papilles, ouvre les écoutilles dans un mix de programmation qui mélange pratiques physiques et découvertes culturelles. Un lieu focalisé sur la culture active (la version 2 de l’Aventure Michelin, lieu de spectacle) sport et santé (La Cité du Mouvement) et les savoirs faire….

Si on ajoute à ces propositions l’offre de Start2Prod / Imeca (basé à Montagny), les porteurs de projets industriels en amorçage pourront trouver ici, à Clermont-Ferrand, tout un écosystème d’accueil, d’hébergement, d’accompagnement, d’expertise, d’équipements pour mener à bien leur développement industriel. Il s’agit là d’une expérience unique d’animation territoriale publique/privée de cette ampleur par un industriel (Michelin) et ses partenaires.

Tout au long de la journée de nombreux échanges entre les participants et avec les équipes Michelin présagent de futures success stories de partenariat que nous suivrons avec attention.

Envie d’organiser une Learning Expedition sur un de vos sites ou sur votre territoire ? Contactez-nous è contact@csifrance.fr

Recrutement | Chef.fe de projets & Communication

Vous vous intéressez à l’entrepreneuriat, l’industrie et/ou l’économie circulaire ? Vous souhaitez contribuer au développement d’un Collectif national visant à développer un écosystème favorable à l’amorçage industriel circulaire ?

Le CSI France, association d’intérêt général Loi 1901, est composée d’entrepreneur.e.s industriel.le.s, de sous-traitant.e.s, d’accompagnant.e.s (d’incubateurs/accélérateurs, investisseurs, collectivités…) ou encore de citoyen.e.s professionnel.le.s souhaitant réconcilier l’industrie, la finance et le numérique au service de la transition écologique et sociale.

Découvrez notre Manifeste d’actions concrètes ici : https://www.csifrance.fr/nos-solutions/

 

Rejoignez-nous !

 

Rattaché.e au Délégué Général, vos missions sont :

Missions

  • Coordination de 2 projets labelisés La FrenchTech :
    • Lancement d’un accélérateur amorçage industriel circulaire
    • Animation du village startups industrielles lors de Global Industrie 2023
  • Coordination des groupes de travail thématiques : financements, foncier, éducation, recrutement, réglementation
  • Animation phygitale de la communauté des Membres et Partenaires
    • En continu via la digital workplace Watcha
    • Ponctuellement lors des événements à créer et coordonner :
      • Rencontres conviviales territoriales
      • Learning Expeditions
      • Interventions thématiques
  • Animation réseaux sociaux (Fcbk, Twitter, Linkedin, Instagram)
  • Mise à jour du site internet
  • Création et MAJ des supports de communication
  • Relations Presse
  • Recrutement de nouveaux membres

 

Profil

  • Forte autonomie
  • Goût pour l’entrepreneuriat et le « multi-tâches »
  • Qualité rédactionnelle et relationnelle
  • Maitrise des outils informatiques : réseaux sociaux, wordpress, logiciels de PAO, mailchimp

 

Conditions

  • Début ASAP
  • 28k€ brut annuel
  • CDD 12 mois
  • Temps plein
  • Au moins 50% télétravail
  • Candidature à contact@csifrance.fr

Recrutement | Délégué.e Général.e

Vous vous intéressez à l’entrepreneuriat, l’industrie et/ou l’économie circulaire ? Vous souhaitez contribuer au développement d’un Collectif national visant à développer un écosystème favorable à l’amorçage industriel circulaire ?

Le CSI France, association d’intérêt général Loi 1901, est composée d’entrepreneur.e.s industriel.le.s, de sous-traitant.e.s, d’accompagnant.e.s (d’incubateurs/accélérateurs, investisseurs, collectivités…) ou encore de citoyen.e.s professionnel.le.s souhaitant réconcilier l’industrie, la finance et le numérique au service de la transition écologique et sociale.

Découvrez notre Manifeste d’actions concrètes ici : https://www.csifrance.fr/nos-solutions/

 

Rejoignez-nous !

 

Rattaché.e à la Présidente du CA, vos missions sont :

Missions

  • Gestion administrative et financière
  • Représentation & Plaidoyer
  • Négociation, mise en place et suivi des partenariats institutionnels et financiers
  • Suivi de la collecte des adhésions et dons
  • Réponse aux appels à projets et dossiers de financements
  • Obtention de l’agrément pour l’accueil de services civiques et VTE
  • Collaboration & Reporting avec le Conseil d’Administration
  • Management des équipes bénévoles et salariées
  • Recrutement de nouveaux membres

 

Profil

  • Expérience en gestion d’organisation(s), idéalement association
  • Esprit entrepreneurial et forte capacité d’autonomie
  • Sens de la diplomatie
  • Qualité rédactionnelle et relationnelle
  • Flexibilité

 

Conditions

  • Début ASAP
  • Mécénat min 12 mois (jusqu’à 60% de défiscalisation possible)
  • Au moins 50% télétravail
  • Candidature à contact@csifrance.fr

Note | Notion clé d’un cadre pour garantir la transparence de la collaboration entre un sous-traitant et une startup industrielle.

Dernière MAJ Août 2022

Objectif :

Définir les critères de collaboration qu’un sous-traitant de type bureau d’études ou sous-traitant de fabrication/production et une startup industrielle doivent avoir clarifier avant d’initier une collaboration afin d’éviter d’éventuels écueils, notamment lorsque le partenaire en industrialisation devient stratégique pour la survie du projet.

L’objectif de cette note est de proposer un cadre pour simplifier et rendre plus transparent les collaborations pour chacune des étapes du développement d’un projet. Aux points cités, s’ajoutent toutes les conditions classiques qu’une telle collaboration nécessiterait.

Pour rappel, un projet en amorçage industriel innovant peut se définir selon le modèle 3 / 3 / 3 :

  • 300k€* pour la R&D / prototypage: phase de recherche qui permet de valider le marché, de définir le cahier des charges fonctionnel puis technique, de concevoir et développer le produit jusqu’à la réalisation d’un prototype fonctionnel appelé « MVP » ou « Démonstrateur ».
  • 3M€* pour la pré-industrialisation : phase d’optimisation du produit tant en termes de coûts, de quantités produites que de fiabilité. Adapter le choix des fournisseurs, adapter le choix des technologies de production, adapter les technologies et méthodes d’assemblage et rédiger toute la documentation. Obtenir les certifications et respecter les normes.
  • 30M€* pour la grande série: phase où les objectifs d’optimisation ont été atteints et où l’on décide de reproduire le produit autant que possible en réalisant les meilleures économies d’échelles. Soit en interne, en créant sa propre infrastructure de production, soit via des sous-traitants.

(*ordre de grandeur pour un produit « plus gros qu’une boîte à chaussures »)

 

Points d’attention :

Lorsque le partenaire devient stratégique, des simples CGV ne peuvent suffire pour encadrer des relations, un contrat cadre doit être mis en place afin que les 2 parties puissent s’engager en connaissance de cause sur les points suivants :

Interdépendance des prestations

D’une part il y a des bureaux d’études qui ne proposent que de la prestation de conseil et d’autres parts ceux qui proposent des prestations d’assemblage, et parfois le même acteur propose les deux.

Dans ce dernier cas, il est avant tout primordial de clarifier s’il est nécessaire de prendre une prestation de conseil pour avoir une prestation d’assemblage et inversement ou si on peut bien prendre l’un sans l’autre. D’une manière générale le contrat doit définir si l’engagement sur une phase du projet nécessite forcément l’engagement sur la totalité de l’offre proposée.

En cas de prestation d’assemblage, y-a-t-il un minimum de produits à produire pour lancer la prestation ? y-a-t-il un maximum ? Le porteur de projet doit-il s’engager dans la durée ou sur des volumes ? Quelles sont les conditions « de sortie » pour changer de prestataire d’assemblage (par exemple, peut-on récupérer les outillages ou appartiennent-ils au sous-traitant, préavis…) ?

Confidentialité

L’ensemble de la collaboration doit être sous couvert de confidentialité et la documentation technique ainsi que la production ne peuvent être présentés à des tiers, sauf accord écrit des 2 parties.

Communication

Toute action de communication par l’une ou l’autre des parties sur son partenaire doit être validée, dans un délai de 14 jours minimum, avant publication. Une absence de retour vaudra acceptation.

Transparence fournisseurs

Au cas où le prestataire réaliserait le sourcing des composants et/ou l’assemblage des produits, préciser si le porteur de projet pourra avoir accès à la liste des fournisseurs, si oui noms + prix ? ou que noms ? Avoir accès à la liste des fournisseurs permettra au projet qui souhaiterait ensuite reprendre en main la production, de pouvoir faire appel à des fournisseurs qui connaissent déjà leurs besoins, tout en ayant conscience qu’ils ne pourront pas nécessairement avoir les mêmes prix.

Mettre en place les principes de la Charte relations fournisseurs et achats responsables.

Le prestataire doit obtenir le consentement écrit du client pour s’approvisionner de la part d’autres fournisseurs qui n’auraient pas été validés au préalable.

Propriété

Si des documents de production (gamme d’assemblage, procédure de tests/endurance, AMDEC…) ou outils d’endurance et/ou de production sont réalisés dans le cadre de la prestation, alors ils devront devenir la propriété du porteur de projet lorsque celui-ci aura payé la totalité de la prestation.

Un autre cas de figure est possible lorsque le sous-traitant ne fait payer qu’une partie de l’investissement pour l’amortir sur plusieurs clients et/ou marger sur la production série, dans ce cas là la propriété peut être partagée ou rester celle du sous-traitant.

Dans tous les cas, ce point doit être clarifié dès le début de la collaboration.

Organisation et engagement

L’organisation du travail et des tâches doit être clairement définie entre les parties prenantes. Que ce soit coté porteur de projet ou sous-traitant. Avant le démarrage de la prestation chacun doit avoir conscience de ses engagements et des attentes des autres intervenants du projet.

De même les sous-traitants doivent décrire clairement leurs engagements en termes de moyens et/ou de résultats et indiquer clairement quelles ressources ils vont mettre en œuvre pour arriver à livrer la prestation attendue.

Définir les process qualité et à qui revient la charge en cas de défauts.

Présentation plan d’industrialisation

Afin de faciliter l’intégration du plan d’industrialisation par le porteur de projet dans son business plan, il est recommandé au sous-traitant dans les budgets et plannings présentés de différencier CAPEX et OPEX et trésorerie (l’investissement doit être réalisé à telle date), de l’amortissement du matériel qui relève du bilan et de la rentabilité du projet.

Il serait ainsi idéal de décorréler dans la présentation du coût de revient du produit : la part humaine d’assemblage du produit, la part matérielle du produit et la part de l’amortissement des outils de production nécessaires à la production de celui-ci.

Présentation des différents livrables du projet

Afin de faciliter les différentes étapes du projet en termes de communication et de financement. Le contrat doit stipuler des livrables clairs à chaque phase du projet. Ces livrables doivent, autant que possible, être en cohérence avec les besoins financiers/marketing/communication/commerciaux du projet dans ces différentes phases. L’adéquation entre ces différents aspects du projet, ainsi que la pertinence technique des livrables sera un point clé de la réussite du projet.

Financement – Conditions de paiement

Dans une logique partenariale forte, le prestataire peut proposer de prendre tout ou partie du BFR en proposant au porteur de projet lors de sa commande de ne rien payer à la commande mais de payer à 30 jours fin de mois après livraison des produits assemblés.

Autre formule, le sous-traitant pourrait proposer de ne faire payer que la part matérielle à la commande et la part humaine d’assemblage à la livraison.

D’autres conditions de paiement peuvent être proposées, celles-ci doivent dans tous les cas être définies dès le début de la collaboration.

En cas de non-respect du calendrier de livraison convenu entre les parties, le prestataire peut encourir des pénalités de retard qui peuvent être définies comme suit :

  • Délai de retard de 1 à 30 jours calendaires : 0% de la partie de la livraison des produits ayant fait l’objet du retard ;
  • Délai de retard au-delà de 30 jours calendaires : pénalités plafonnées à 5% au plus de la partie de la livraison des produits ayant fait l’objet du retard en fonction des responsabilités identifiées.

Financement en fonds propres

Au cas où le sous-traitant serait rattaché à un Groupe ayant un fonds d’investissement, ou un groupement de business angels, le sous-traitant devrait connaître la thèse d’investissement de ce fonds afin de savoir quels sont les projets recherchés. Cela permettrait ainsi au porteur de projet de connaître dès le début s’il pourra prétendre à ces financements ou non dans le cadre du développement de son projet.

Exemple : un sous-traitant rattaché à un Groupe de la mobilité peut par exemple être amené à réaliser des prestations pour un porteur de projet dans le médical. Si la thèse d’investissement du Groupe n’adresse que les projets dans la mobilité, alors le projet dans le médical ne pourra pas en bénéficier. Il serait idéal que le sous-traitant en fasse connaissance au porteur de projet dès le début de la collaboration pour ne pas que le porteur de projet « se fasse des idées ».

Non-concurrence

Les conditions de collaboration entre le sous-traitant et d’autres clients aux activités concurrentes ou semblables doivent être clairement abordées et clarifiées dans le contrat.

Retrouvez l’ensemble des propositions du CSI France dans notre Manifeste des solutions disponible sur www.csifrance.fr.

Evénement | Rencontre conviviale AURA

Rencontre 20 juillet 2022
Lieu : ADTP (site de Thiou/Camarines, Annecy)
Introduction :
➔ Accueil des participants par Sandra Cheriti
➔ Présentation du CSI France et contexte de la conviviale par Régis Dando
➔ Présentation déroulé de la soirée par Sandra Cheriti

Tour de table
• Sandra Cheriti, Développeuse d’affaires – ADTP
• Mathieu Chacun, Directeur de site – ADTP
• Joaquim Bressat, responsable de programme Take-Off.Io – CPME (Confédération des PME) AURA
• Hammed Ramdani, Directeur – Palo IT (adhérent LAB01)
• Ahmad Esmaeel, RI Direct – En cours de creation start-up.
• Isabelle Radtke, Fab Manager – Lab01 Cowork & Innovation
• Marion Real, Recherche & Innovation – FabLab de Barcelone (recherche & innovation au niveau européen & national)
• Vincent Rigaud – Drone Interactive (arènes de vol pour drones)
• Virgile Mulac – SysAlp (solutions innovantes pour la vente en vrac dans les commerces)
• Geoffroy Di Malta – GEOptimum (adhérent LAB01)
• Régis Dando – RevalueSystems

ADTP :
➔ Présentation de la structure et visite par Mathieu Chacun
Association loi 1901
Raison d’être : accompagnement social (80% du personnel en situation de handicap, à tous les niveaux de l’entreprise et des services)
ADTP : 600 employés
260 personnes dédiés au développement et à l’industrie sur le site des Camarines, 300 personnes avec les personnes du siège d’ADTP, au total c’est 50% des effectifs ADTP sur ce site.
Sous-traitance industrielle
98% clientèle région RA
Se structure pour accompagner des startups : recrutements, montée en compétence (personnes expériences) pour être au service des startups.
Investissements dans la digitalisation et l’industrialisation, dans un soucis d’être au niveau des standards industriels des clients (notamment constructeurs automobiles, Valeo, Siemens, Seb…).
Permet un transfert des compétences vers les partenaires industriels.
Propose une grande diversité de métiers.
Capacité à investir et industrialiser sous des formes très diverses.
Ouverts à étudier tous types de projets.
Un panel de clients diversifiés : réalisation de prototypes et mini-séries jusqu’aux grandes séries (plusieurs millions par an, exemple du pré-assemblage du couvercle de l’autocuiseur pour Seb), pour des grands groupes (Valeo, Seb, Salomon, Siemens…) autant que pour des startups (Bikle, Arva, Ski-Doo, Plum,

Ateliers :
– Présentation de l’atelier électronique et mécatronique
– Visite de l’entreprise (site de Thiou/Camarines)

Buffet :
Partages d’expériences & d’opportunités entre les participants

Evénement | RDV DEEPTECH Dassault Systèmes x Station F

🚀🏭EVENEMENT MARDI 05 JUILLET 2022 : Enjeux et besoins des startup industrielles

👉 Nous avons eu le plaisir d’être invités à participer au RENDEZ-VOUS DEEPTECH organisé par Dassault Systèmes à STATION F où Véronique Gricourt nous représentait.

🎤Nous avons échangé lors d’une table-ronde autour :
✔des enjeux que représentent les startups industrielles pour la réindustrialisation
✔des problèmes qu’elles rencontrent pour leur développement : financement, hébergement, ressources humaines, réglementation, propriété intellectuelle
✔de la nécessaire acculturation de tout l’écosystème d’accompagnement (des fonds d’investissement aux incubateurs) aux spécificités des start-ups industrielles vs start-ups digitales.

🎤 Des échanges très complémentaires avec les autres intervenants : Jean-Baptiste Angleys / SamayaBertrand Cointy / Blue Spirit AeroLouis de LillersCorWave. Une animation fluide et toujours professionnelle par Aurélien Gohier au cœur du plus grand incubateur de startups au monde !

L’occasion de diffuser le #LivreJaune co-écrit avec BPI France.

Evénement | FrenchTech in the Alps Summit

Le French Tech Sum〽️it de La French Tech in the Alps, c’était le 05 juillet 2022 !

🤩 C’est dans le cadre magnifique du Golden Tulip Aix-les-Bains et du Casino Grand Cercle d’Aix-les-Bains que s’est déroulée cette journée dédiée au dynamisme et aux ambitions intarissables de l’écosystème French Tech local et national.

Montez dans le carrousel 🎠 on vous explique en mode replay :

🚌 Pour les Valentino-Romanais et les Grenoblois qui l’ont souhaité, les échanges et les animations dans la #bonne humeur ont commencé dès 13h30 dans le bus affrété et animé par le Club T-Rex, le club d’émulation et d’échanges entre pairs des startup et entreprises innovantes ;

16h00 🗣 Table ronde Start-up, PME, Grands groupes… 1, 2, 3 : collaborez ! , animée de micro de maître par Jean Rognetta, journaliste spécialisé dans le financement de l’innovation et des PME
👏 Merci aux intervenants Claire Houzé, François PETIT, Grégory Bouvier Mathieu Nivon, PhD Philippe Rase d’avoir partagé avec générosité devant un public déjà nombreux leurs expériences et démarches de #creation communes entre start-up et grands groupes ;

🍹 Après des rafraîchissements lors d’un moment networking, les participants ont rejoint ceux qui n’ont pu se libérer qu’à 18h pour les trois autres temps forts de la soirée :

🙋🏻 La montée sur scène des 3 gagnants des places pour le FESTIVAL MUSILAC offertes par Orange pour avoir contribué au panorama des start-up : bravo à Juliette MaquaireFlorian V. et Thomas Soranzo qui ont pu présenter leur entreprise à toute l’audience ;

🎤 La mise en lumière de 5 pitcheurs (1 pitch par territoire du sillon alpin) ayant bénéficié d’au moins 1 programme de La French Tech, et représentant la diversité et l’inclusion de tous les talents sur le territoire : merci et bravo à Raian Keddous Mohamed EL IDRISSI, Ph.D ⛏Noor BAHMED Emmanuel Bourcet Martin Bertrand !

🔎 Un temps de focus sur les start-up industrielles, conférence co-animée par Marc Potron Sofiene LOURIMI Xavier FELTIN Gilles Moreau Eléonore BLONDEAU, où il a notamment été question de l’urgence de changer l’imaginaire sur l’industrie, et des challenges à relever en termes de recrutement, de management, de règlementation, de design thinking, et bien sûr d’open innovation ;

🍸 Les échanges d’idées et de cartes de visite se sont poursuivis jusqu’à tard dans la nuit, que ce soit sur place au Casino ou dans le bus du retour pour les Grenoblois et les Valentino-Romanais.

🥰 Merci aux partenaires de l’événement CEA Sogedev La French Tech, et au soutien des collectivités Valence Romans Agglo Grenoble-Alpes Métropole Agglomération du Grand Annecy Pôle métropolitain du Genevois français Chambéry-Grand Lac économie pour avoir contribué à faire de cet événement un succès, confirmant que le sillon alpin est un territoire à suivre de très près !

Evénement | The factory of the future, examples of optimizations and best practices

Le 05 juillet, notre membre Euveka intervenait lors d’une table-ronde visant à se pencher sur les problématiques rencontrées par les usines et ateliers de fabrication sérielle et de mettre en lumière de nouvelles approches et expérimentations pour réinventer la production d’articles de mode.

Voir le replay des conférences ici.

Détails événement.

Evénement | Forum « Lyon Saint-Etienne, l’industrie intégrée et (re)connectée à son territoire et à ses habitants » : bilan à mi-parcours du programme Territoires d’innovation

Le 1er juillet dernier s’est tenu le premier Forum de l’industrie de la Métropole de Lyon permettant de faire le point avec ses partenaires sur les dispositifs lancés ou accompagnés en collaboration étroite avec Saint-Étienne Métropole dans le cadre du programme Territoires d’innovation soutenu par France 2030 et Groupe Caisse des Dépôts

🤸‍♀️Reconnecter
👉 le point sur la recherche action pour mieux comprendre les liens entre industrie territoire et habitant avec Ophélie Pitault et le LabEx IMU – Intelligences des Mondes UrbainsVéronique Teissier
👉 présentation de la Fondation ILYSE ▪ Industrie LYon Saint-Etienne par Delphine GRECO
👉 embarquer avec ECOLYO, pour visualiser et agir sur sa consommation d’énergie et d’eau, avec Marion Bertholon

🏭 Accueillir
👉 actualité du projet XL Dev et XL Prod au sein de Lyon Vallée de la Chimie avec Amandine JACQUET
👉 retour sur Lyon Rhône Solaire toujours dans la Vallée de la Chimie
👉 point sur les actions de la Métropole en matière de cybersécurité industrielle avec Claire D.

🌟 Transformer
👉 annonce des 1ers investissements du Fonds d’Amorçage Industriel Métropolitain à impact avec Christophe Desrumaux
👉 offre de design sociétal de CITÉ SERVICES avec Dominique PARET
👉 accompagnement à la transformation par La Ruche Industrielle avec Caroline FELIX
👉 bien s’entourer pour sa pré-industrialisation avec le réseau Les Soudés présenté par Marion NICOLAS

Un grand 🙏 aux élus référents Emeline Baume de Brosses et Marc Chassaubéné pour leur intervention ainsi qu’à Olivier Lluansi, membre du Comité d’Honneur du Collectif Startups Industrielles France, pour son témoignage inspirant sur les enjeux de l’industrie !

S'INSCRIRE
à notre newsletter