Expertise | Et demain, que deviens-tu industrie ?

Après des années de délocalisation, la réindustrialisation de la France est un enjeu de taille, et le numérique est un allié clé pour une industrie plus respectueuse de l’environnement. 🧑‍🏭

Alors, comment le boom numérique permet-il aux entreprises de produire de façon plus responsable et efficace ?

Usbek&Rica et CIC Banque Privée ont posé la question à Anaïs Voy-Gillis, géographe spécialiste de la réindustrialisation, des politiques industrielles et des relocalisations, Gilles Moreau, fondateur et dirigeant de l’entreprise Verkor, spécialisée dans la fabrication de batteries électriques et Eléonore BLONDEAU, experte industrie circulaire et co-fondatrice du Collectif Startups Industrielles France, dans un podcast dédié au futur de l’industrie 🎧👉Ecoutez le PODCAST ici

L’occasion de rappeler que les outils numériques sont une partie des enjeux de la réindustrialisation mais le cœur devrait être le projet de Société que nous voulons construire grâce à cette nouvelle dynamique. L’objectif est-il d’être leader mondial de l’utilisation de 5G, VR ou d’IA…, ou bien de permettre à chaque français d’accéder à l’éducation, aux soins, et à une vie décente (logement, vêtement, nourriture, déplacements…) ?
Est-ce que cette réindustrialisation s’appuie sur une croissance de l’extraction des matières et ressources vierges ou bien sur l’optimisation des produits, procédés et composants déjà existants tout au long de leur cycle de vie ?…

RetEx | L’accélérateur relocalisation CCI France

Les 7 et 8 décembre derniers, le CSI France était convié à intervenir en qualité de coach-expert à Belfort dans le cadre du dispositif « L’Accélérateur relocalisation : deux jours pour relocaliser et inventer de nouvelles solutions » coorganisé par la CCI du territoire accompagnée de l’association Relocalisations.fr.

CONTEXTE

La Chambre de Commerce et d’Industrie France en partenariat avec l’association Relocalisations.fr ont initié un tour de France inédit afin d’accompagner sur l’ensemble du territoire national, les entrepreneurs engagés dans une dynamique de relocalisation. Pour parvenir à cet objectif ambitieux répondant à des enjeux économiques, environnementaux et plus largement sociétaux que nous partageons, le dispositif « L’Accélérateur » a été conçu afin d’apporter une méthodologie et des outils opérationnels afin de repenser efficacement de nouvelles chaines de valeurs : de l’approvisionnement jusqu’à la production.

 

BELFORT, NOUVELLE ÉTAPE POUR UNE RECONQUÊTE INDUSTRIELLE

Après Rouen et Lille, la troisième étape de ce dispositif se déroulait sur le territoire de Belfort le jeudi 7 et vendredi 8 décembre 2023. Hôte de cet évènement, la CCI de Belfort avait réuni un écosystème d’acteurs multiples et complémentaires. C’est dans ce contexte que nous avons été conviés à rejoindre les équipes de coachs-experts aux côtés des étudiants de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard et de l’ÉSTA, école formant aux métiers de l’industrie d’aujourd’hui et de demain

UN HACKATHON POUR 7 DÉFIS DE RELOCALISATION

Sous la forme d’un hackathon de 48 heures, sept projets portés par des entreprises locales ont ainsi bénéficié d’expertises et de regards croisés afin de leur permettre de concrétiser leurs ambitions de produire durablement. Toutefois, avant de lancer le top départ de cette troisième étape, les participants ont pu assister aux interventions éclairantes d’Arnaud Pichard, ancien Vice-Président de Schneider Electrics et Président Fondateur du RIF, et d’Olivier Lluansi, ancien conseiller industrie de l’Élysée et fondateur de Territoires d’Industrie. Olivier Lluansi est actuellement associé au sein du cabinet PwC et membre du comité d’honneur de notre collectif.

Deux experts, pour deux prises de parole hautement inspirantes. De la crise sanitaire aux mouvements sociaux des gilets jaunes jusqu’aux conflits internationaux, il n’est plus que jamais nécessaire de bâtir de nouveaux modèles économiques compétitifs et durables. La réindustrialisation constitue une réponse concrète aux défis de souveraineté, d’environnement et de cohésion territoriale.

Toutefois, selon nos deux intervenants, si les politiques publiques sont un levier puissant dans cette dynamique, le renouveau de l’industrie « viendra d’entrepreneurs qui partent de la feuille blanche, répondent à de nouveaux besoins avec des solutions non-existantes ».

C’est à l’issue de cette intervention aussi inspirante que motivante que le hackathon a débuté.

Jour 1 : l’intelligence collective en action

Accélérateur relocalisation CCI France

 

Experts et étudiants ont été répartis autour des sept projets soumis par les entreprises du territoire de Belfort. Nous avons pu travailler à partir de la méthode ITACC issu de cabinets de conseils en stratégie. Cet outil permet de passer progressivement de l’idéation à la définition concrète d’un cahier des charges permettant de relocaliser sa production.

Au-delà d’une nécessaire connaissance du marché ciblé, ITACC s’articule autour de trois étapes thématiques :

  • Importation
  • Technologies et avantages comparatifs
  • Chaine 4.0

C’est jusque tard dans la soirée que les différentes équipes ont pu s’imprégner des enjeux des entreprises, de leurs marchés et ainsi définir les premiers scénarios tangibles d’une relocalisation. Les défis à relever en 48 heures chronos :

Défi 1 : 

Qui veut bénéficier d’une fonderie de précision dans la Région ? Vous êtes industriel et avez des besoins de fonderie que vous n’arrivez pas à faire prendre en charge ? Venez définir quelle pourrait être l’offre d’une telle fonderie qui fera revivre une superbe friche industrielle.

Défi 2 : 

Qui veut produire des sièges de bureaux en France avec un acteur bien établi ? Vous avez des matières premières innovantes ou des idées pour assurer la fabrication de ce type de pièces sur le mode de l’éco-conception ? Venez créer avec le porteur de projet le cahier des charges des futurs sièges de bureaux fabriqués en France.

Défi 3 : 

Marre des délais et de la gestion de vos approvisionnements de composants micro-électroniques ? Justement ! L’union fait la force. Venez réfléchir aux synergies possibles avec une entreprise innovante et en pleine croissance.

Défi 4 : 

Vous êtes intégrateur ou fabricants de machines ? vous avez envie de vous démarquer de vos concurrents ? Venez rencontrer une pépite de la French tech qui révolutionne le cobot et construisez ensemble un partenariat pour booster vos ventes.

Défi 5 : 

Assez de prendre sa voiture pour faire moins de 5 km ? et si vous passiez au vélo ? Ils l’ont fait ! Le vélo « raisonnable » qui prend enfin compte de la vraie vie des utilisateurs. Vous avez envie d’offrir cette mobilité à vos salariés ? à vos administrés ? à vos clients ? Venez rencontrer le jeune prodige de Belfort et construisez ensemble un partenariat qui vous fera aimer.

Défi 6

Des capteurs intelligents …pour mieux piloter son usine ! Des capteurs…oui ! mais dans une PME ? comment faire ? si vous vous posez cette question, rejoignez-nous à Belfort ! que vous soyez un industriel ou un intégrateur, venez construire l’offre de capteurs qui va révolutionner le marché.

Défi 7 :

Nos centrales hydrauliques ont plus de 60 ans…sauvons-les ! Vous êtes du secteur de l’énergie et souhaitez réfléchir avec les rares acteurs français à avoir conservé une expertise sur le sujet ? venez réfléchir aux modalités de maintien des compétences et d’approvisionnement en pièces stratégiques.

JOUR 2 : Expertise technique, faisabilité et pitch

Le hackathon a repris le vendredi dès 8 heures pour une journée aussi intense que la précédente. Les différentes équipes ont pu rencontrer et mesurer la faisabilité de leurs idées auprès de professionnels experts en industrie 4.0, supply-chain ou encore éco-conception. Des échanges éclairants permettant aux équipes de retenir la road-map la plus pertinente, de finaliser le modèle économique associé et d’écrire un pitch pour tenter de remporter le premier prix.

C’est à partir de 14H que les 7 équipes ont pu présenter à tour de rôle le fruit d’un travail collectif dense et intense. Si la dynamique audacieuse de relocalisation portée par l’ensemble de ces entreprises reste la grande gagnante, le jury a dû délibérer :

Accélérateur relocalisation CCI France

 

  • Prix Relocalisations.fr : Christian Cuddel d’Aeris greentech
  • Meilleur impact sur l’emploi : MS-Innov partenariat avec les fabricants de machines industrielles Julien Morel
  • Meilleure innovation : Ludovic de Ternay de Socomec Group
  • Meilleur impact sur l’environnement : Denis Rousseau d’Eurosit
  • Meilleur impact sur la jeunesse : Jean M. de Parco Cycles
  • Mentions spéciales Coup de coeur du jury pour la souveraineté de l’industrie française : BH2M avec Sébastien
  • BRUNA et Arnaud Allemann et MS-Innov pour son projet de GIE

Expertise | La chaise, vue par Brune Poirson et Eléonore Blondeau

« Contrairement à d’autres objets, la chaise est souvent utilisée plusieurs années et n’apparaît donc pas emblématique de la société du tout-jetable. Et pourtant…

Il lui arrive ce qu’il se passe pour l’essentiel de ce que nous consommons à titre personnel et professionnel, y compris le mobilier et les meubles : un gaspillage massif. Chaque année en France, plus de 2 millions de tonnes de déchets d’éléments d’ameublement (DEA) sont produits, des fauteuils de bureau aux casiers de vestiaires en passant par les armoires ou les tables de réunion. En 2021, seulement 35% de ces DEA ont été collectés par la filière, et ce, malgré le dispositif « Responsabilité élargie du producteur » qui impose aux fabricants et importateurs de mobilier de prendre en charge la collecte, le tri et la valorisation des articles ; malgré aussi le travail et la bonne volonté des éco-organismes agréés en ce sens par les pouvoirs publics pour récupérer ces mobiliers usagés et leur donner une nouvelle vie par le réemploi et le recyclage »

 

LIRE LA SUITE

RetEx | Rencontre Conviviale du CSI France en Pays de Loire

Le mardi 20 novembre 2023, nous avons eu le plaisir de rejoindre nos partenaires Axandus Nantes, Pôle EmC2 et We Network, pour une 3ème Rencontre Conviviale Ligérienne ! Au programme de la soirée : visite de Sercel, présentation du CSI France et de ses partenaires suivi par un moment conviviale pour échanger et networker !

Qu’est ce qu’est une Rencontre Conviviale du CSI France ?

L’objectif d’une Rencontre Conviviale du CSI France, c’est de rassembler, lors d’un moment convivial, l’écosystème des startups industrielles et aussi toute personne intéressée par le milieu des startups industrielles (étudiants, marketing, commerciaux, etc). Pendant ces rencontres, nous visitons un lieu productif, que ce soit un laboratoire, un fablab ou encore une usine. Nous mettons en place un temps de présentation, afin de présenter les actions du CSI France et ses partenaires (co-animateurs de la conviviale). Ensuite, nous proposons un tour de table, afin que chacun.e se présente. Pour finir, nous terminons la soirée par un cocktail participatif, type apéro canadien où chacun.e apporte à boire et à manger. Ce temps est dédié à l’échange entre les participants – pour networker 😉

Visite de Sercel 

Nous avons commencé la rencontre conviviale par l’usine de Sercel. Stéphane Dallet, Responsable Axandus,  nous a conté l’histoire de l’entreprise, et comment elle était devenue leader dans les solutions complètes d’imagerie.

Puis, il nous a  présenté les différentes gammes : Terrestre, Forage, Sous Marine, Grande Profondeur, et et les différentes solutions associées à celles-ci.

Ensuite, nous avons enfilé blouse, chaussure et lunette de protection avant de nous rendre dans les différents ateliers. Nous avons visité un des ateliers, où les startups, accompagnées par Axandus, l’Accélérateur Industriel, testent leur design avant afin d’en tester la réalité opérationnelle, afin d’adresser au mieux la phase de pré-industrialisation. Dans cette atelier, elles trouvent notamment une découpe jet d’eau, fraiseuse, un tour, 5 axe, une imprimante 3D, etc.

rencontre conviviale du csi france pays de la loireRencontre Conviviale CSi France

Nous avons également visité des ateliers où se trouvaient des caisses de pression, un hall d’assemblage, des tests sur des cartes électroniques, des robots cobots,  une ligne de fabrication, des visages, découpes, des mesure d’étanchéité, process fin de ligne, etc …

camion vibrateur Sercel rencontre conviviale du CSI France

Entre-temps, nous sommes également passé devant un camion  vibrateur ! Environ une centaine sont assemblés sur le site de Sercel chaque année.

Présentations, apéro convivial et networking

Présentation du Pole EMC2 Présentation du CSI France Présentation de We Network

Ensuite, il était de passer aux présentations ! Le CSI France ainsi que ses partenaires de l’évènement ont pu se présenter tour à tour, et expliquer pourquoi il est primordial de créer du lien dans l’écosystème startups industrielles, dans tous les territoires, et favoriser les échanges entre l’industrie classique et le milieu des startups industriels.

Présentation de Axandus

 

 

 

 

 

 

 

 

Envie de devenir partenaire du CSI France ?

Recrutement | Délégué.e Général.e

Le Collectif Startups Industrielles France (CSI France), association Loi 1901, est composée d’entreprepreneur.e.s industriel.le.s, de sous-traitant.e.s, d’accompagnant.e.s (incubateurs/accélérateurs, investisseurs, collectivités…) ou encore de citoyen.ne.s professionnel.le.s souhaitant réconcilier l’industrie, la finance et le numérique au service de la transition écologique et sociale par le développement d’un écosystème national favorable à l’amorçage industriel circulaire.

Découvrez notre Manifeste d’actions concrètes ici : https://www.csifrance.fr/nos-solutions/

De plus, le CSI France est membre de l’Alliance Start Industrie et est une voie reconnue auprès des autorités publiques territoriales et nationales.

 

Le CSI France souhaite recruter son.sa Délégué.e Général.e afin de poursuivre son développement. Ce poste nouvellement créé est clé pour assurer le déploiement de la stratégie du CSI France et offre des opportunités de développement au croisement d’enjeux clés pour notre économie : la transition écologique et sociale, l’entrepreneuriat et la réindustrialisation.

La multiplicité et la variété des acteurs au sein du CSI France et dans son écosystème apporte à ce rôle une richesse en termes d’interactions et de problématiques à comprendre et à accompagner.

 

Missions

Sous l’autorité du Bureau de l’association, et en fonction des orientations décidées par le Conseil d’Administration, le.la Délégué.e Général.e est responsable du fonctionnement de l’association.

  • Gestion administrative et financière
  • Représentation & Plaidoyer
  • Déploiement des Accélérateurs
  • Déploiement de l’Observatoire
  • Imaginer et animer des Villages startups
  • Négociation, mise en place et suivi des partenariats institutionnels et financiers
  • Suivi de la collecte des adhésions et dons
  • Réponse aux appels à projets et dossiers de financements
  • Collaboration & Reporting avec le Conseil d’Administration
  • Management des équipes bénévoles et salariées
  • Recrutement de nouveaux membres

 

Profil

  • Expérience confirmée en direction
  • Solide expérience en gestion d’organisation(s), idéalement dans le secteur associatif
  • Esprit entrepreneurial et forte capacité d’autonomie
  • Sens de la diplomatie
  • Qualité rédactionnelle et relationnelle
  • Flexibilité
  • Connaissance du secteur industriel et institutionnel

 

Conditions

  • Début ASAP
  • Temps plein
  • CDD 12 mois transformable en CDI en fonction de l’atteinte des objectifs
  • Au moins 40% à Paris
  • Au moins 50% télétravail avec la possibilité d’être attaché.e à un site pour « bénéficier d’une vie de bureau » si besoin
  • Déplacements à prévoir en France
  • Candidatures à contact@csifrance.fr

Newsletter | Les news du CSI France – Mai 2023

Retrouvez toute l’actualité du CSI France du mois de mois dans notre Newsletter !

Elle comprend :

Et bien plus encore.

A lire ici.

Expertise | Collaborer pour accélérer notre réindustrialisation

Nous avons participé en mars 2023 au salon Global Industrie en tant que co-animateur du Village Startups de Global Industrie. Pendant ce salon, nous avons organisé des tables-rondes, afin de discuter de thématiques clés autour de l’amorçage industriel et l’industrie circulaire.

Descriptif de la table-ronde « synergies startups,  PME/ETI et grands groupes :

Les startups industrielles ont besoin de foncier, d’équipement et d’expertise industrielle, les PME/ETI ont besoin de se transformer pour mieux intégrer les outils numériques, les nouveaux modes de collaboration et l’impact de leur activité sur l’environnement, et si la solution était dans les synergies entre les deux ?

Intervenant.es

Nous sommes ravis d’avoir accueilli :

Merci à Aurélien Gohier, Fondateur du podcast Industry4Good pour l’animation.

Quelques idées clés des intervenant.es : 

Pour l’intervention de Paul Perétié :
  •  Il est possible et même logique économiquement de produire des produits haute technologie en France
  •  Lorsque l’on regarde le coût total, en prenant en compte le transport, les aller-retours, les frais de douanes, et les risques, il n’est pas si clair que l’équation soit en faveur de l’autre bout du monde, pour un produit à forte valeur ajoutée
  • Il y a un problème d’orientation terrible au niveau de l’Ecole, où on considère comme « la voie royale » de faire un bac général, une école de commerce ou un diplôme générique à l’université, et où l’on dévalue les formations pour les métiers de l’industrie ou du bâtiment.
Notions clés pour l’intervention de Nicolas Pailloncy :
  • Le soutien de l’Etat ne doit pas être plus qu’un plus, ne comptons pas dessus pour entreprendre
  • un facteur clef de succès est la qualité de l’entourage que chacun saura se constituer (conseils, business-Angels, investisseurs)
  • le sujet de la majorité du capital n’en est pas un dans un projet qui veut avoir du souffle
Les points clés à retenir de l’intervention de Alain Verna :

 

Un système collaboratif sur toute la chaîne de valeur clients : VIALOG fédère les savoirs faire de 15 entreprises industrielles et logistiques en Région Normandie sous l’impulsion de TOSHIBA-Dieppe

 

 

 

  • Combiner flexibilité de la production et agilité de l’organisation. Des exemples concrets de réalisations
    collaboratives : le Collecteur de bouteilles B:BOT, le Kiosk CLEANEA, Projecteur ADOK

 

Travail avec des startups : avantages et facteurs de risques, Une mise en relation entre Startups technologiques et entreprises industrielles à structurer avec le concours de CSI France et BPI France

 

 

 

Retrouver le replay de la table-ronde ici >>

Expertise | Intégrer la circularité dans son projet industriel dès l’amorçage

Nous avons participé en mars 2023 au salon Global Industrie en tant que co-animateur du Village Startups de Global Industrie. Pendant ce salon, nous avons organisé des tables-rondes, afin de discuter de thématiques clés autour de l’amorçage industriel et l’industrie circulaire.


Descriptif de la table-ronde « circularité » :

La décarbonation c’est bien, la circularité c’est mieux.
Maintenant que les enjeux de la décarbonation sont intégrés par les acteurs industriels, l’étape suivante vise à intégrer les 7 piliers de l’économie circulaire à chaque étape de la chaîne de valeur jusqu’au business model.

Les intervenants.es :

Nous sommes ravis d’avoir accueilli :

  • Gregory Richa, Directeur associé de Opeo
  • Régis Dando, Expert Manufacturing chez RevalueSystems
  • Cécile Félix, Directrice achats et logistique chez Mob-ion
  • Lola Bonnin, CEO de Maltivor

Cette table ronde a été animée par Eléonore Blondeau, Présidente et Co-fondatrice du CSI France.

Notions clés à retenir :

Pour l’intervention l’intervention de Régis Dando : 
  •  Le contexte lié à l’environnement évolue aujourd’hui très rapidement, autant au niveau réglementaire, qu’au niveau opérationnel au quotidien. On doit agir immédiatement, soit en anticipant, soit en subissant !
  • La mise en œuvre de la circularité dans les stratégies et les activités des startups industrielles permet de développer leur potentiel de création de valeur ; la circularité leur apporte donc une opportunité d’accroitre leur compétitivité sur les marchés.
  •  Les principes de circularité permettent de préserver et de régénérer la matière, les composants, les produits, notamment au travers des boucles techniques de l’Economie Circulaire comme la Remanufacture.
  • Les startups industrielles doivent agir en considérant l’ensemble de leur chaine de valeur, en évaluant leurs impacts pour prioriser leurs actions, et en mettant en place une démarche du type écoconception pour diminuer significativement leurs impacts.
  •  Enfin, reconsidérer sa raison d’être au regard du contexte environnemental actuel et futur permet d’engager profondément sa startup dans une dynamique durable.
Informations clés sur l’intervention de Lola Bonnin :
  • Ma logique était qu’il y avait de l’économie dans l’économie circulaire : il a fallu travailler sur le process de transformation de la drêche de bière en alimentation humaine
  • Nous avons d’autres projets autour de cette logique d’économie circulaire : alimentation animale, textile, des matériaux
Points à  retenir de l’intervention de Cécile Félix :
  • Nous sommes le seul scooter avec la certification Origine France garantie
  • En cas de vente, comme les scooter de Mob-ion sont consignés, ils reviennent dans l’entreprise pour être remanufacturés, reconditionnés.
  • Nous sommes non dépendants des cours des matières premières : notre différence concurrentiel se fait ici
Pour l’intervention de Grégory Richa :
  • Dans 5 ans, les boites qui ne sont pas circulaires ne réussiront pas, car il n’y aura plus de matières premières, et ce sera moins attractifs pour les clients et les employés
  • Il y a une notion d’économie dans économie circulaire et ça s’adosse à des business modèles : gérer la ressource de façon viable et équitable (Veja), c’est allonger la durée de vie des produits (Fairphone), la pérennité programmé (Mob-ion)
  • Aujourd’hui 93% de l’économie mondiale est linéaire, donc il y a un potentiel d’innovation incroyable

Pour en apprendre plus, visualiser le replay de la table-ronde ici >>

Expertise | Quel foncier pour quelle étape de développement ?

Nous avons participé en mars 2023 au salon Global Industrie, en tant que co-animateur du Village Startups de Global Industrie. Pendant ce salon, nous avons organisé des tables-rondes, afin de discuter de thématiques clés autour de l’amorçage industriel et l’industrie circulaire.


Descriptif de la table-ronde foncier :

Du fablab à l’usine 4.0, de quelle offre d’hébergement et de services les entrepreneurs industriels ont-ils besoin ? Quelle est l’offre actuelle en France ? Quels sont les projets à venir ?

Les intervenant.es sont :

  • François Blouvac, Responsable du programme Territoires d’industrie chez Banque des territoires
  • Jean-Basptiste Guesquin, Directeur du programme Territoires d’Industrie de l’ANCT
  • Sonia Artinian-Fredou, Directrice générale de Find Climate
  • Louis de Lillers, CEO de CorWave
  • Véronique Gricourt Administratrice & Référente Foncier/Locaux du CSI France

Les idées clés à retenir  : 

Pour l’intervention de Jean-Baptiste Guesquin :
  • La capacité à mobiliser un foncier adapté aux besoins des entreprises, situé à proximité des bassins économiques et d’emplois, disponible et activable à court terme pour concrétiser leur projet constitue un levier essentiel.
  • Pourtant, une forte tension est observée sur les territoires, liée à une raréfaction de la ressource foncière, ce que confirment les remontées des Territoires d’Industrie et les récentes enquêtes auprès des intercommunalités et des entreprises industrielles : 69% des zones d’activités économiques (ZAE) sont jugées sous-dimensionnées par les territoires (+28 points par rapport à une étude similaire menée en 2017)
  • Plus précisément pour les start-ups, une enquête réalisée en lien avec France Industrie et Start Industrie (en PJ) révèlent des besoins spécifiques, qui demandent aux collectivités d’adapter leur offre de foncier : les start-ups recherchent avant tout des petites surfaces dans des locaux industriels pré-établis, immédiatement opérationnels. Elles recherchent également des fonciers dotés d’une offre de services enrichie (accès à des infra numériques par exemple), avec une forte considération des enjeux environnementaux
  • Depuis le lancement du programme Territoires d’Industrie, des projets d’accompagnement adressant la problématique foncière ont été développés, en lien avec les acteurs du programme (ADEME, ANCT, BDT, Régions) :
    • Des sites industriels clés en main ont été labellisés pour faciliter l’installation d’activités industrielles (logistiques, services, bureaux) ;
    • Le soutien en ingénierie par l’ANCT et la Banque des Territoires, par la mise à disposition d’expertises externes, à des projets de développement et de requalification de foncier industriel

 

Pour l’intervention de la Présidente de Find, Sonia Artinian Fredoux :
  • Nous créons un lieu et un écosystème à Nanterre en Ile de France, dédiés à la transition écologique et à l’industrie, au sein de l’immeuble Bahia.
  • Nous ouvrons en mars 2024 et avons conçu, avec les expertises du CSI, un « repère de l’industrie » sur 10 000 m2 : ateliers industriels privatifs, FabLab et micro usine pour produire des petites séries, coworking, bureaux privatifs, prestataires de services (passage à l’échelle industriel et commercial notamment), investisseurs, grands groupes et ETI clients, laboratoires de recherche, écoles etc…
  • Les espaces industriels sont intégrés au sein d’un bâtiment de 50 000 m2 au total avec des prestations partagées (restauration, qualité de vie au travail, salles de conférences, …)  qui accueillera aussi des entreprises et des activités engagés pour la lutte contre le dérèglement climatique et qui viendront bénéficier de cet écosystème Climat et Industrie aux Portes de Paris.

 

Points clés de l’intervention de Louis de Lillers, CEO de CorWave :

Lorsque je raconte que CorWave installe sa première usine, sa « fab », au cœur du Grand Paris, la première réaction est souvent un mélange de stupeur et d’étonnement.
Des usines en ville, cela était pourtant une évidence pour les générations qui nous ont précédés. D’ailleurs, non loin de là où CorWave est aujourd’hui installée, des entrepreneurs et leurs équipes ont écrit parmi les plus belles pages de l’industrie française. Sont sortis de ces ateliers et usines : les poutres de la tour Eiffel 🗼 ou encore des millions de 2CV qui encore à ce jour incarnent à eux seuls la France 🇫🇷.
Dans les grands pays industriels notamment en 🇩🇪 et 🇨🇳 mais aussi aux 🇺🇸, l’industrie est encore bien présente en ville. Souvent en parfaite harmonie. Une industrie moderne, une industrie qui rayonne. À nous de nous en inspirer.

  • 𝐀 𝐭𝐚𝐥𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐝’𝐞𝐱𝐜𝐞𝐩𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐢𝐥 𝐟𝐚𝐮𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐥𝐢𝐞𝐮𝐱 𝐝’𝐞𝐱𝐜𝐞𝐩𝐭𝐢𝐨𝐧.

Nous voulions un espace à la hauteur de nos ingénieurs de haut niveau, nos techniciens pointus et nos cadres dirigeants anglo-saxons de haut vol impatriés en France. Un espace où toutes les équipes travaillent de concert.
C’est pour cela que CorWave a choisi un beau bâtiment lumineux en bord de Seine orné de terrasses avec des vues imprenables, le tout à portée de métro.

  • 𝐋’𝐢𝐧𝐝𝐮𝐬𝐭𝐫𝐢𝐞 𝐝𝐨𝐢𝐭 𝐯𝐞𝐧𝐢𝐫 𝐚𝐮𝐱 𝐭𝐚𝐥𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐞𝐭 𝐧𝐨𝐧 𝐥’𝐢𝐧𝐯𝐞𝐫𝐬𝐞.

80% des Français vivent en ville. Sans usines urbaines, on se prive de 80% de notre potentiel industriel. Il est donc temps d’organiser le retour des usines en ville. De belles usines, électriques, avec moins de nuisances qu’un restaurant ou un supermarché. Des usines urbaines qui évitent une artificialisation supplémentaire de notre beau pays et limitent les trajets en voiture. Le projet de loi industrie verte est une formidable opportunité pour le faire.

Notions clés de l’intervention de François Blouvac :
  • Il y a une prise de conscience du besoin de souveraineté : l’industrie est un élément majeur dans l’équilibre économique et sociale du pays
  • Il faut pouvoir développer l’industrie en maitrisant son impact sur l’environnement : il faut inscrire ce travail dans les enjeux de sobriété foncière et disposer des outils pour savoir comment le réaliser
  • Avec le CEREMA, nous construisions un service de data visualisation pour recenser tout le foncier d’activité disponible
  • LA BDT apporte des solutions de financement aux startups industriels

 

Pour approfondir ces points, découvrez  le replay de la table-ronde ici >>

Tribune | Faisons de l’industrie le moteur de la transformation de l’économie

Réconcilier l’industrie, la finance et le numérique au service de la transition écologique et sociale

Cette motivation est la raison d’être du CSI France. Dans notre Manifeste, nous donnons des idées de solutions à mettre en place afin de faciliter cette transition qui passe nécessairement pas le développement d’un écosystème national favorable à l’amorçage industriel circulaire. Ainsi notre réindustrialisation passant d’une part par la relocalisation mais également par l’industrialisation de startups industrielles doit être accompagnée d’un écosystème adapté.

C’est donc naturellement que nous nous associons avec le Mouvement Impact France pour la publication de la Tribune : « Faisons de l’industrie le moteur de la transformation de l’économie ».

Extrait de la Tribune :

Décarboner l’industrie est un enjeu majeur de réponse à l’urgence environnementale. C’est aussi, dans un contexte de tensions géopolitiques et d’explosion des prix de l’énergie, un enjeu majeur de compétitivité, de souveraineté et de sécurisation des approvisionnements. L’industrie étant un moteur pour le reste de l’économie, le développement d’une “industrie verte” que le gouvernement appelle de ses vœux est aussi une opportunité de réaliser un saut qualitatif majeur : permettre le passage à une autre économie pour transformer radicalement nos manières de produire et de consommer.

Lire la suite de la Tribune ici.

S'INSCRIRE
à notre newsletter